J’ai fait quoi dans la vie en fait ? (studies/job)

J’ai fait quoi dans la vie en fait ? (studies/job)

Hellooo ! Wow en vrai j’en ai marre. Cela fait la 3ème? 4ème fois que je recommence mon article mais bon, c’est pas grave, il aura été écrit différemment mais avec les mêmes infos c’est ça le plus important.

Bon du coup, moi c’est Mathilde. J’ai bientôt 25 ans, enfin, en Août, mais c’est cette année donc ça arrivera plus vite que prévu (on est déjà le 5 Avril, wtf). Je suis française, des grosses origines belges (flamandes plus précisément) et je viens du Nord de la France, genre, le Nord du Nord, à côté de Dunkerque. Je vous arrête direct on est pas chti. Les chti c’est à partir de Lille, c’est la Flandre Wallonne plus exactement. Moi je viens de la Flandre pure, la Flandre Maritime (j’habite en bord de mer de base), grosse influence belge dans le Nord de base, mais là c’est casi la même culture.

Je suis maintenant résidente au Luxembourg, depuis Janvier 2020 officiellement, même si j’y passe ma vie depuis mon diplôme (Septembre 2019).

J’ai donc fait un BAC ES avec spécialité sciences sociales et politiques il y a de ça 7 ans. J’étais une bonne élève, mais la fin du lycée a été super dure pour moi sur pleins de points et j’ai un peu mal bossée. Je ne savais pas trop quoi faire de ma vie, même si mon lycée nous formatait pas mal à faire tel job car on est dans tel filière.. Je suis donc partie vers un Brevet de Technicien Supérieur (couplé avec une école de commerce) de Commerce International. C’était bien, mais je me voyais pas faire ça toute ma vie. De plus, les profs et ma classe étaient pétés (désolé de dire ça comme ça, mais bon, il faut dire ce qui est). Je suis donc partie 2 mois avant la fin et j’ai bossé en attendant.

Ensuite, j’ai toujours voulu faire professeur des écoles. J’adore ça enseigner et les enfants. J’avais déjà fait un stage et j’ai adoré de fou. Pour arriver à un Master d’enseignement, il faut passer par une licence de sciences humaines et sociales en fac. J’ai donc pris une licence qui me plaisait le plus au pif et qui était dans la même ville, une licence de Géographie. Oui oui géographie. Je pensais trop que ça allait être comme au lycée.. MAIS ALORS PAS DU TOUT HAHA.

Je suis donc entrée en 2014 dans cette licence. J’y ai découvert une nouvelle matière en fait, quelque chose de ultra diversifié et complet. J’imaginais pas la géographie comme ça. Alors tout le monde me demandait si je voulais faire prof de géographie quand j’y étais… sachez que dans ma promotion, 3 personnes seulement sont parties faire prof mdr. Je vous en parlerai plus tard de ce que c’est réellement plus en détail ! Je me suis donc découvert totalement et j’ai KIFFE. Après la licence il me fallait donc un Master. A savoir que je voulais partir en Erasmus, mais par raison de cœur je n’y suis pas allée (quelle idée pff). Je voulais quand même partir. D’abord il a fallu trouver vers quelle branche de la géographie je voulais me tourner, et c’était presque inévitable que je me tourne vers l’urbanisme et l’aménagement du territoire. J’ai postulé dans tous les master de cette branche en France haha.

Fut le moment où j’ai eu une réponse, la 1ère réponse qui était aussi mon premier choix… Un Master à Strasbourg. Strasbourg ça a toujours été une ville de coeur. J’y ai passé beaucoup de temps dans mon enfance quand j’allais à Samoëns, car c’était sur la route et mon parrain habite là-bas. J’ai donc directement dit oui et au final j’ai été accepté partout.

Je suis donc entrée en Septembre 2017 dans le Master Aménagement Urbanisme et Développement des Territoires. Et là, ma vie a pris un autre tournant. Je suis partie de chez mes parents et ça m’a permit de me découvrir encore plus. A savoir que pourtant j’étais très indépendante avant cela, j’étais jamais à la maison, toujours en vadrouille. Ça m’a ouvert pleins de portes d’être là-bas et de découvrir toutes ces belles personnes que j’y ai rencontré…. et puis Strasbourg, mon amour. La plus belle ville où j’ai pu aller. Je suis tombée amoureuse de tout là-bas, et tout ceux qui y ont fait leurs études vous le dirons. Mon Master se faisait donc en deux ans, avec un semestre de cours et un semestre de stage, c’était très formateur en vrai.

Puis, vient ma deuxième année. Je me suis spécialisée en Etudes et Conduite de projets. C’était cool mais de l’amélioration était encore nécessaire dans cette fac et ce master, mais c’était cool. Il faut savoir que je « bossais » dans deux associations étudiantes (une locale et une nationale) qui m’ont pris beaucoup beaucoup de temps. Mais j’ai pas lâché. J’ai même voulu du changement et pousser en partant faire mon stage de fin d’études en Belgique, à Bruxelles, ma deuxième ville de coeur. Vous vous souvenez, je vous ai dit que j’étais souvent en vadrouille ? Et bien j’étais tout le temps là-bas. C’était un stage de recherche, sur les mobilités (les déplacements, comment se rendre quelque part, les tendances de déplacements etc). C’était GE-NIAL. J’en parlerai plus en détail en expliquant ce qu’est mon métier plus tard.

J’ai été diplômé en Septembre 2019, haut la main. A savoir donc que j’ai cherché un job à partir de là. A savoir que par choix (j’en parlerai aussi plus tard), je ne voulais pas revenir en France, je savais que je voulais aller bosser à l’étranger. Mon petit ami a fait 5/6 pays durant ses études et partait encore pour 4 ans pour son doctorat ailleurs, mais il ne savait pas encore où, et je ne pouvais pas attendre qu’il trouve avant de postuler. J’ai donc essayé un peu partout, mais même avec mon 1 an d’expérience avec les stages, les entreprises demandaient toujours plus. J’ai enfin décidé mi/fin novembre que j’allais essayé au Luxembourg que je connais très bien, car mon petit ami est luxembourgeois. J’ai donc postulé, et bim. Début Décembre, après une candidature spontanée on me propose un entretien. Il a fallu que ça pour que le lendemain on me propose un contrat qui commençait 1 mois après même pas. J’ai dit oui sans me poser de question. Je suis rentrée 1 semaine et demi chez mes parents pour Noël, après 1 mois et demi ailleurs, et j’ai commencé début Janvier 2020.

Me voilà donc officiellement, Urbaniste dans un cabinet d’architecture et management au Luxembourg. Je suis une expatriée, salariée et résidente ici depuis 3 mois aujourd’hui. Et je ne regrette absolument pas cette décision, prise sur un coup de tête selon ma mère, mais je me sens bien et épanouie (sauf pendant ce confinement je le supporte pas trop, mais c’est pas le sujet haha).

Voilà, c’était long, grave long, vous êtes même peut-être pas arrivé jusque là. C’était encore plus long pour moi de réécrire cet article je vous le dis haha. Mais bienvenue ici, et comme ça, cela vous permet d’en savoir plus pour moi !

Je vous embrasse et vous dit à bientôt,

Mathilde.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *